D’azur à 3 croissants d’or.

 C’est de retour de Terre Sainte au 11eme siècle que le Seigneur Pierre De HARENC chevalier de la 1ere croisade s’installa dans un bourg proche de Bourg Argental  (7 kms) et prit le nom de « HARENC de la CONDAMINE ».

De sa descendance Sybille de Harenc de La Condamine épousa BOHEMOND  II Prince d’ANTIOCHE.

 L’actuel château "la Condamine" fut construit en 1470  sous le règne de LOUIS XI par un autre de ses descendants,  AYMAR DE HARENC de la CONDAMINE   pour son fils AYMAR II .

 « D’azur à 3 croissants d’or » tel était le blason DE HARENC comme répertorié  aujourd'hui aux « Blasons de France »

 A la  suite de l’affaire du fastueux  « camp du drap d’or » qui réunit en 1520 François 1er    et Henry VIII d’ Angleterre en vue de conspirer contre l'Empereur Charles Quint roi d'Italie,  Charles III de Montpensier Duc de Bourbon « Connétable de France » marqua sa désapprobation envers la conduite  de François 1er roi de France et tomba progressivement en disgrâce.

Héritier des Bourbons il était alors à la tête d’une des plus grosses fortunes d’Europe.

A la suite de son veuvage et en règlement de succession, François 1er et sa mère Louise de Savoie réclamèrent l'héritage des Bourbons.

Ils eurent gain de cause en justice malgré la jurisprudence et les biens des BOURBONS furent saisis pour fait de trahison.

Il fut ainsi dépouillé de ses terres malgré la protection d’Anne de Beaujeu.

 

Persécuté, dépouillé Charles III de Boubon-Montpensier dut prendre la fuite pour rejoindre et s'allier à Charles Quint Empereur d'Italie.

Dans sa fuite il fut hébergé entre autres au château La CONDAMINE par DE HARENC

Tous deux devinrent « compagnons d’armes » et rejoignirent ensemble l'Italie pour s'allier à CHARLES QUINT contre FRANCOIS 1er.

Nommé Général des armées de CHARLES QUINT, CHARLES III de BOURBON- MONTPENSIER leva une armée à ses frais et revint en France accompagné de AYMAR II  de HARENC de la CONDAMINE pour faire la guerre à François 1er.

Ils remportèrent la bataille de SESIA où fut tué BAYARD, envahirent la Provence et assiégèrent  MARSEILLE.

Grâce à l'armée de réserve François 1er reprit l’avantage qu’il tenta de pousser en annexant Milan, mais fut finalement fait prisonnier à la « bataille de PAVIE ».

Libéré 1 an plus tard contre la promesse de restituer les Duchés saisis, François 1er ordonna en représailles la destruction de tous les châteaux ayant hébergé Charles III  de Montpensier dans sa fuite.

La CONDAMINE fut donc en partie détruite, la maison de Maître actuelle reconstruite au fil du temps jusqu’à la façade Sud de style Empire.

 De son côté Charles Quint soucieux de préserver la paix retrouvée ne tint pas non plus ses engagements envers CHARLES de Bourbon- Montpensier.

 CHARLES de Bourbon-Montpensier  leva une armée de lansquenets pour assiéger ROME, l'Etat Pontifical.

 Charles III de Montpensier  Duc de Bourbon Connétable de France et Aymar II de Harenc De La CONDAMINE, compagnons d’armes, furent tués ensemble au siège de ROME en 1527.  

Château LA CONDAMINE resta tout de même propriété des HARENC pendant 450 ans, jusqu’en 1920.

Le caveau des descendants de AYMAR De Harenc de La Condamine a été transféré du chateau au cimetière du village vraisemblablement  sous  Napoléon III.

D'autres descendants HARENC de la CONDAMINE , Seigneurs d'Ampuis ont également construit leur propre château les siècles suivants.

 Le blason  « D’azur à 3 croissants d’or » ayant pour devise « point de bien sans peine » est encore parfaitement présent sur 3 façades.